POURQUOI <<L'ÉGALITÉ COMPLÈTE, PAS DE CACAHUÈTES!>>?

Egalité complète, pas de cacahuètes ?

Le relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans?
Oui! Mais pas avant l’égalité complète, pas contre des cacahuètes!
Oui des progrès ont été réalisés, mais nous sommes très loin de l’égalité.
Savez-vous que les femmes ont en moyenne 63% de LPP de moins que les hommes?
Les femmes reçoivent ainsi 370.- pour 1000.- reçus par les hommes. Cette donnée résume les inégalités sur l’entier du parcours de vie (formation, répartition inégale des tâches de care, accès au travail rémunéré, temps de travail, rôles sociaux de proche-aidant-e entre autres). La preuve que les parcours de vie sont si inégaux?

Est-ce la faute des hommes, des femmes ou des systèmes en place?

D’un système dont nous héritons toutes et tous!
C’est pourquoi il nous faut une approche large des discriminations dirigée contre un système.
Dans le système actuel, il y a une seule norme « l’universel = le masculin traditionnel » puis des variations éventuelles sur cette norme.
Les discriminations et stéréotypes se trouvent ainsi gravés, notamment, dans les comportements, le langage, les lois, l’organisation du travail, les assurances, dans la fiscalité, l’éducation ou encore la médecine.
Ces discriminations touchent non seulement les femmes mais toute personne, hommes compris, ne se reconnaissant pas dans ce modèle (style de vie, origine ethnique, orientation sexuelle, apparence physique).

La diversité doit être la norme. Pourquoi ?

Ces discriminations, stéréotypes et limitations aux êtres humains que nous sommes, dans toute notre diversité, sont cause de déception, de frustration, de blessure et de violence dans la vie privée et professionnelle.
Les hommes ont une part égale à apporter pour démonter ce système ancien qui, tout en leur conférant un pouvoir indu, les limite aussi, comme les femmes, dans leur liberté de choix et leur potentiel.

Quelles actions avant de voter le relèvement de l’âge de la retraite des femmes?

La volonté déclarée par chacune et chacun de prendre conscience de manière globale des dynamiques en jeu, dans tous les domaines où s’exercent les inégalités et les discriminations.

La mise en œuvre d’une politique de l’égalité cohérente et globale tenant compte de l’ensemble des 6 domaines : AVS et LPP, Partage égal du travail éducatif et ménager, Accès égal et non biaisé au marché du travail, Education et stéréotypes, Prévention violences et santé, Financement.
Attention aux mesures au coup par coup qui font passer à côté de la problématique et visent trop souvent les femmes seulement au lieu de s’attaquer aux enjeux culturels d’un système hérité du passé.

L’heure est à la coalition pour une égalité complète. Nos différences sont infimes par rapport à notre volonté commune d’une société égalitaire et non discriminante entre les femmes et les hommes mais aussi égalitaire face à toutes les discriminations.
Hommes et femmes, rejoignez la communauté de personnes attachées à une Suisse contemporaine réunie autour des valeurs de l’égalité, de « la diversité comme norme ».

Un exemple d’incohérence:

En refusant de prolonger le financement fédéral des crèches, sous prétexte que c’est une affaire cantonale et communale, le Conseil fédéral fait semblant d’ignorer les impôts fédéraux directs (IFD) très élevés payés par les parents concernés. Propose-t-il alors d’abolir l’IFD pour les femmes avec enfants ? Il faut plus de cohérence !

Un deuxième exemple d’incohérence:

L’égalité passe de façon cruciale par le partage des tâches de care : pourtant le congé parental vient d’être rejeté par le Conseil fédéral et le Tribunal fédéral vient de renoncer à prendre les tâches de care en compte dans les pensions lors de divorce ; pour rendre ces tâches visibles il faudrait un « cahier des charges parental » qui énumère ce qui doit être fait de façon partagée une fois le couple séparé: suivi des devoirs, visites chez le pédiatre, lessive et logistique par exemple.

Pas d’argent pour l’égalité ?

L’inégalité ne peut être justifiée par un manque de moyens.
De plus la Suisse a une grande dette envers les femmes : le travail gratuit inégalement réparti, l’imposition excessive car cumulée des femmes mariées et l’absence de 2ème pilier sur les temps partiels sont trois subventions des femmes à l’économie suisse.

En résumé

Un levier historique, le vote sur l’âge de la retraite des femmes
Une approche large des discriminations dirigée contre un système
Un document de fond rigoureux présentant un panorama global des actions à mettre en œuvre simultanément
Une image et une campagne drôle, rebelle et participative: «Pas de cacahuètes» «No Peanuts»
La fédération de toutes et tous autour des valeurs d’égalité et de la diversité comme norme

Comment pouvez-vous agir ?

Parlez de nous

Diffusez dès le 14 juin l’action «Egalité complète, pas de cacahuètes!» du Collectif #65NoPeanuts! sur vos réseaux personnels, professionnels et sociaux: le blog www.65nopeanuts.ch et les documents pdf (65NoPeanuts – Panorama et 65NoPeanuts – Feuille de route).

Créez le «No Peanuts Buzz»!

Amusez-vous sur notre page Facebook ou Instagram avec des photos, vidéos, ou mises en scène sur le thème «Egalité complète, pas de cacahuètes» ou «No Peanuts»: par exemple avec notre pancarte pdf #65NoPeanuts en français ou en allemand à imprimer, avec des cacahuètes dans des positions et lieux incongrus. Laissez toute liberté à votre imagination.

Soutenez-nous

Manifestez votre soutien individuel ou celui de votre organisation ou entreprise en signant notre liste de soutien sur notre site internet.
Devenez membre du Collectif #65NoPeanuts!

Soutenez-nous financièrement

Soutenez financièrement l’Association par un don pour la couverture de nos frais (graphisme et développement du blog, contacts réseau et media, déplacements, traduction défraiement par exemple): compte (à venir, le Collectif est constitué en Association).