Donner sa juste valeur au travail éducatif, ménager et de proche aidant-e

Réaliser l’importance pour la société et valoriser l’image des responsabilités parentales, éducatives, de santé familiale pour les hommes et pour les femmes.
Valoriser les compétences nécessaires et acquises dans ce domaine.
La Suisse doit prendre la mesure de l’importance des tâches domestiques pour les prendre en compte dans ses assurances sociales, lois, comportements et pour instaurer une norme de temps de travail compatible avec ces responsabilités domestiques, pour toutes et tous.
Les autres mesures de cette catégorie, découlent toutes de cette valeur.
La relégation de ces tâches en mains féminines et non payées a entraîné la méconnaissance de leur valeur pour le bon fonctionnement de la famille et pour la société. Le soin physique et l’attention aux besoins psychologiques des personnes dépendantes, le soutien et l’encadrement des jeunes, la connaissance des aliments et de leur préparation équilibrée constituent un investissement en temps important et sont des contributions essentielles et exigeantes au quotidien.
Ces compétences doivent être valorisées également dans les sphères publiques et professionnelles. Elles doivent être enseignées à l’école aux garçons et aux filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *